La biodanza, une pratique libératrice et puissante

abonnement-massages

La biodanza, littéralement « danse de la vie » est une méthode de développement humain créée dans les années 60 par l’anthropologue chilien Rolando Toro Araneda sur la base d’un concept qu’il a nommé « principe biocentrique ». La définition actuelle en est la suivante : il s’agit d’ « un système d’accélération des processus d’intégration au niveau moléculaire, neurologique et existentiel, dans un environnement enrichi par les écofacteurs universels humains ». Selon Rolando Toro-Araneda, « La vivencia, nom donné à une séance de Biodanza, est une sensation intense d’être vivant ici et maintenant. C’est l’intuition de l’instant de la vie ».

J’ai découvert cette forme de danse libre il y a un an et sa pratique a profondément bouleversé mon rapport au corps, mon rapport aux autres et à ma féminité. Les danses se pratiquent seul, à deux ou en groupe et se vivent dans un climat de bienveillance et de non-jugement. Il ne s’agit pas ici de développer des capacités en danse mais de développer des capacités à être davantage présent à son corps, à se sentir intensément plus vivant. La personne qui encadre la vivencia est appelé facilitateur de danse et est dans une dynamique de proposition et d’inspiration. Les danses se déroulent sans échanges de paroles pour permettre à une autre forme de communication non verbale d’émerger. Les musiques sont de styles très différents et viennent donner à chaque danse une intention précise décidée par le facilitateur.

Aucune expérience ou agilité en danse n’est requise, ce qui prime c’est l’envie de découvrir de nouvelles sensations, d’expérimenter de nouveaux rapports au monde et aux êtres.

La première fois que je me suis rendue à une séance de biodanza avec une amie, je ne savais pas à quoi m’attendre. J’avais entendu parler plusieurs fois de cette pratique mais ne m’était pas spécialement renseignée sur le sujet, j’y suis allée pour le plaisir d’expérimenter une nouvelle chose, pour le plaisir de découvrir. Et ce que j’y ai découvert a été une totale surprise. Un espace libérateur et joyeux où l’attention accordée à soi-même et à autrui est génératrice de grands changements intérieurs s’est ouvert à moi.

Nous sommes actuellement dans une société où le rapport au corps et à la sensualité est étouffé sous le poids de concepts moralisateurs ou créateurs de sur-investissement du corps. Que nous soyons inhibé ou au contraire totalement désinhibé d’un point de vue extérieur, peu d’entre nous sont réellement connectés à leur corps, peu d’entre nous sont en mesure de ressentir leur corps de l’intérieur et de percevoir le monde à travers lui. Bon nombre d’hommes connaissent des difficultés à exprimer leurs émotions et à être en harmonie avec leur part féminine.
De même, un nombre important de femmes éprouvent des résistances à vivre pleinement dans leur corps et à se détacher du regard de la société portée
sur leur féminité.

La biodanza peut aider les personnes qui ne parviennent pas à s’accepter dans leurs corps tels qu’ils sont. En effet, c’est une pratique qui invite à se détacher du regard de l’autre pour se concentrer sur ses propres sensations intérieures.

Pour ma part, la pratique de la biodanza est venue compléter le travail que j’avais entamé il y a quelques années par le théâtre et m’a permis de ressentir mon corps d’une autre manière et de rayonner, avec une facilité surprenante, ma puissance de femme.

Un autre point essentiel à mes yeux est l’accent mis sur l’écoute de ses propres besoins et de ses limites lors d’une séance de biodanza. Si nous ne nous sentons pas de faire une danse, si nous sommes dans un élan plus calme que le partenaire avec lequel nous dansons, nous sommes invités à nous respecter avant tout. L’une des propositions faites en biodanza est de regarder l’autre dans les yeux lorsque nous dansons mais si nous ne nous sentons pas de le vivre, il est très important de ne pas se forcer et de respecter son rythme ou ses limites. La biodanza est un formidable outil pour intégrer au plus profond de son être l’ouverture du cœur, l’accueil de l’autre dans sa différence, l’écoute de soi-même dans ses limites et ses besoins et la conscience du moment présent.

Un commentaire sur “La biodanza, une pratique libératrice et puissante

  1. It’s the best time to make some plans for the future and it is time to be happy.
    I’ve read this post and if I could I want to suggest you few
    interesting things or suggestions. Perhaps you could write next articles
    referring to this article. I want to read more things about it!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *